En 2009, j'ai pu faire la connaissance de Benoit Goossens, Biologiste, qui possède un Centre Scientifique de Recherches en pleine forêt sur l'île de Bornéo.

 

L'idée était de voir comment les biologistes, étudiants, chercheurs du monde entier, viennent parfaire leur études et participer aux programmes de recherches (étudier quelle population animale vit aux alentours, récupérer des données précises avec balisage GPS, effectuer des photos,… bref faire un état général de la situation pour mieux protéger l'écosystème ensuite).

 

Ces étudiants restent pas mal de temps ici. Le centre est à 2h de pirogue de la première grosse ville, Sandankan. Autant avoir une bonne santé !

J'y suis arrivée de nuit entourée de crocos qui étaient éblouis par le faisceau du projecteur du bateau (tout de suite dans l'ambiance !). Il n'y a aucun contact animal dans ce centre, ce n'est pas du welfare (du soin direct) mais nous étions entourés d'orangs-outans, d'éléphant pygmées, de serpents, araignées,…

J'y suis restée 10 jours, à observer surtout, participer aussi au comptage par GPS, suivre des Night Walk (entendez des marches de nuits ;)) pour récupérer les caméras trap que l'on avait placé la journée. J'ai pu faire la connaissance d'une étudiante anglaise qui étudiait le "son" de la forêt, côtoyer un photographe de la nature, suivre ces défenseurs scientifiques passionnés par leur environnement…

Une expérience très enrichissante. Si vous souhaitez voir une vidéo qui montre les lieux descendez plus bas.

 

Après cette plongée en pleine forêt me voilà de retour à Sandankan, petite ville sympathique où pas mal de religion se mélange. Mon prochain objectif était de visiter SEPILOK, le plus grand Centre de Réhabilitation d'orangs-outans au monde. Vous êtes surement au courant du fléau qui touche cette zone du globe : l'huile de palme. Huile bon marché, utilisée par nos industries et qui ravage chaque année des milliards d'hectares de forêts, détruisant au passage le seul habitat d'une biodiversité déjà fragile. La surface équivalente à 1 terrain de football de terres boisées est rasée pour de l'huile de palme toutes les 3 minutes environ au Kalimantan. Les auteurs ont estimé que les plantations de palmiers à huile sont directement responsables de 57 % des déforestations entre 2000 et 2010 au Kalimantan (soit 15 949 km² - Une région comme la Franche-Comté).

Un conseil regardez les étiquettes de vos aliments (le Nutella est à bannir).

 

Le film "GREEN" de Patrick Rouxel montre de manière très sensible ce gâchis planétaire ! (Cf la vidéo, n'hésitez pas à la diffuser.)

 

Le lien du Centre Scientifique :

http://www.cardiff.ac.uk/danau-girang-field-centre

Le lien de SEPILOK Center :

https://www.orangutan-appeal.org.uk/about-us/sepilok-rehabilitation-centre

Danau Girang Field Center (Bornéo 2009)

About Me

Nomade Graphiste / Directrice Artistique depuis 19 ans, la liberté de mon métier me permets de voyager à travers différents continents et aider à la protection de la nature en tant qu'écovolontaire. 

www.stephaniephilippe.com

 

© 2019. Stéphanie Philippe / Le Colibri